...la contrainte du prisonnier ...

Publié le 15 Juin 2017

...la contrainte du prisonnier ...

Le 10 juin nous avons lu en public au Conservatoire nos textes rédigés en atelier, à nouveau cette année mis en lecture par Alex Grillo...

répétition
répétition

répétition

lectures
lectures

lectures

Voici un de mes textes, celui que je préfère , écrit en respectant autant que possible la contrainte du prisonnier, jeu d'écriture de l' OULIPO :

"Un prisonnier veut envoyer un message mais ne dispose que d’un papier minuscule. Pour gagner de la place, il formule son message en évitant toutes les lettres à jambages.

Ne restent que  a, c, e, m, n, o, r, s, u, v, w, x, z. "

Notre prisonnier est un poète....

 

 

aurore rose avec une nuance or ...

 

sur cour : une nana rousse savonne ses carreaux crasseux avec une eau mousseuse, une nana rousse amoureuse murmure, son cœur en vrac  : au secours mon cœur, mon cœur recousu, au secours, excuse mon amour, mon amour revenu envers ce mec comme un mur, ce mec en armure, ce mec, mon amour... savonne ces cernes sur ces carreaux, sur ce cœur, mon amour revenu, au secours, mon seau, mon eau savonneuse, mon amour, savonne ces zones crasseuses sur mon cœur amoureux , susurre une nana rousse avec ses carreaux en vrac, son cœur mousseux, son seau renversé ….

 

 car sous une voussure moussue avance un mec osseux avec une vareuse ocre , cernes creuses, mauves...

 

ce mec vaseux avance , avance sans un remous envers une rousse amoureuse , avance encore, en son armure, rase un mur vers une rue morne, s'en va...se sauve, cours ...

 

 au secours encore une nana rousse …. son cœur amer au mec en vareuse ocre, cuve encore un amour rosse, un amour rance, une rancoeur... non non assez...  encore un amour vorace, une morsure, un massacre ... ce mec va en crever ….

 

 ce mec va savourer un caoua suave avec un sucre en morceau ...ressac …. son cerveau rame, rame... se censurer sans cesse ...ces excuses comme ressources...

 

ce mec, son cœur remue encore, une amorce menue ... ce mec couve un amour nouveau,... un amour sans ronce, un amour sans revers, un amour sans armure, sans mesure, sans sermon...

au secours... non non assez... ose mon cœur …va, va sur cour, une rousse amoureuse oeuvre sous un orme, avoue son amour à ses carreaux, aux murs roses , et aux voussures moussues ... va, cours, ose....

 

salutations

salutations

Rédigé par Chry

Publié dans #atelier d'écriture, #lecture publique, #poésie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article